Accueil Blog blog Un été moins catastrophique que prévu pour l’Hôtellerie Française

Un été moins catastrophique que prévu pour l’Hôtellerie Française

Après le confinement qui a touché de plein fouet le secteur de l’Hôtellerie qui a dû fermer 83% de ses établissements, les français attendaient l’été avec impatience pour pouvoir sortir la tête de l’eau.

Bonne nouvelle pour les hôteliers, la France a pu rouvrir la plupart de ses établissements avec 80% du parc hôtelier ouvert mi-août d’après une étude du cabinet MKG cité par BFM TV.

Des inégalités en fonction des secteurs géographiques.

Si cette tendance générale semble encourageante cette lueur d’espoir n’est pas partagée par tous. A Paris c’est seulement 47% chambres habituellement disponibles qui sont ouvertes à la réservation, la capitale étant privée de ses touristes étrangers.

Contrairement à ce qu’on aurait pu penser le littoral méditerranéen enregistre lui aussi un léger recul des réservations, boudé par les vacanciers qui ne souhaitent pas se retrouver sur des plages bondées dans cette période particulière. Cette tendance a profité aux hébergements de Provence qui ont ouverts à 90% mi-Août.

L’hôtellerie de luxe très dépendante du tourisme international.

L’absence des clients du marché des longs courriers s’est fait ressentir dans le marché des hébergements de luxe puisque les hôtels 4 et 5 étoiles situés sur la Côte d’Azur et sur Paris enregistrent une baisse du taux d’occupation de plus de 25 points de pourcentages.

Cette baisse a pu être légèrement épongée par les touristes Français ainsi que les étrangers des pays limitrophes mais ne compense pas l’absence des Américains, Russes, Chinois et Japonais.

Ce sont les hébergements de plein air, les locations meublées de tourisme ainsi que les catégories inférieures d’hôtels qui sortent le moins amochés de la crise avec une baisse de fréquentation moins importante ; ces établissements ont même pu enregistrer sur certains week-ends, comme celui du 14 Juillet ou du 15 Août, une fréquentation plus importante qu’en 2019 sur certaines zones attractives.

La France moins touchée que ses voisins.

La France étant le seul pays européen à bénéficier d’une forte présence internationale ainsi que d’un flux interne important grâce à ses nombreux paysages différents, elle a su s’appuyer sur cet atout pour trouver un équilibre lors de cette crise.

En Espagne c’est seulement 62% des hôtels qui ont ré-ouvert leurs portes mi-août avec un taux d’occupation qui peine à atteindre les 30% et en Italie encore un tiers des établissements n’ont toujours pas ré-ouverts leurs portes.

Partager :

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire